Comment guérir de la boulimie ?

La boulimie consiste en une alternance entre des crises de boulimie et des phases de compensation, afin de ne surtout pas grossir. Entre un sentiment de perte de contrôle et des tentatives désespérées de le reprendre.

Une crise de boulimie est une compulsion irrépressible au cours de laquelle on va manger une très grande quantité de nourriture en une faible quantité de temps, dans un état un peu second, un peu zombie.

On ne parle pas de craquage sur un paquet de gâteaux devant la TV, mais plutôt de dévorer tout un placard, planté(e) debout devant, le tout en moins de 10 minutes. Bien sûr les crises sont différentes, d’un individu à l’autre mais aussi selon les périodes, selon comment la boulimie a été « apprivoisée » pour tenter de la faire diminuer.

Les points importants sont : le côté compulsif, la culpabilité intense une fois le méfait accompli, et la peur de grossir qui pousse immédiatement à mettre en place une stratégie de compensation.

Cette phase de restriction va, selon les personnes, consister à manger exclusivement « sain », « light », en petites quantités, ou à faire du sport à outrance, ou à prendre des laxatifs, ou à vomir une partie de la nourriture ingurgitée… Toutes les stratégies possibles pour ne pas grossir.

En fait, ce qu’il faut comprendre, c’est que c’est un cercle vicieux : la phase de restriction entraîne de fait de la tension, une usure de la résistance, et va irrémédiablement conduire à une phase de compulsion, accompagnée de son inséparable culpabilité. Ce qui va conduire à de la restriction puis… à une crise, et ceci indéfiniment. Et ce cercle vicieux tourne autour du point central: la peur de grossir.

boulimie

Sortir de la boulimie consiste à briser ce cercle de manière définitive.

Mais comment y parvenir?

On aimerait bien sûr tout simplement supprimer les compulsions, vu que ce sont les bêtes noires du système. Mais comme dit plus haut, toute restriction mène à une compulsion. Nous n’avons donc pas la possibilité de les stopper par la simple volonté.

Alors sur quels éléments jouer ? 

1. Supprimer les restrictions : pour briser le cercle, il faut supprimer tout ce qui est restriction et compensation. 

C’est extrêmement difficile à envisager au début, car cela mène à une possible prise de poids, même si celle-ci est probablement temporaire. Mais au moins cela amène aussi à :

2. Travailler sur la peur de grossir.

Toute la boulimie tourne autour de ça : l’obsession du poids et de la nourriture. Il y a un travail psychologique pour la comprendre et s’en défaire, retrouver d’autres priorités masquées jusque là.

3. Travailler sur la culpabilité : réapprendre à manger sans culpabilité, sans donner une valeur morale aux aliments (bons, sains, mauvais…), même quand c’est en phase de compulsion.

C’est un travail pour s’accorder le droit de manger de manière inconditionnelle et avec sérénité. Eliminer l’obsession du poids et de la nourriture. Etre ainsi débarrassé(e) à vie de cette foutue boulimie.

Si cela te parle et que tu souhaites te faire accompagner, tu peux prendre rendez-vous avec moi: clique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *